Réflexion sur l’avenir de l’Europe

 

Jeudi 3 mai 12 élèves des classes de 1ère (section Europe anglais) se sont rendus à l’exercice de simulation du Parlement Européen au Conseil Régional.

L’exercice est là pour montrer comment la technique parlementaire fonctionne. Il s’agit d’un jeu de rôle : chaque élève reçoit une fiche avec un groupe politique et une nationalité quelques jours avant l’exercice.

Le thème retenu cette année était « Quel avenir pour l’Europe ? »

Thème complexe s’il en est.

Première phase de la journée : prise de connaissance des élèves et création d’alliances entre les différents groupes parlementaires pour choisir un candidat à l’élection du Président du Parlement.

Luc Mougeot élève de 1 S2 faisait acte de candidature à la Présidence pour le groupe des Verts ; il s’est allié à un groupe plus important celui de la GUE et a donc retiré sa candidature. D’où une certaine déception car la classe avait aidé Luc dans la préparation de son discours. La règle du jeu est ainsi faite.

Deuxième partie : les élèves sont entrés dans des tractations pour créer des alliances sur des convergences d’idées car il est nécessaire de faire de vrais compromis pour construire une majorité cohérente sur un texte. Ils doivent prendre conscience qu’aucun groupe n’arrive à rien tout seul : il faut avoir une majorité.

Ils vont chercher et identifier des alliés, négocier avec eux, se répartissent les tâches (il faut au moins réunir 3 groupes pour avoir une majorité.) Il faut être des partenaires de confiance de façon à négocier et faire des alliances stables et cohérentes, c’est pourquoi il est nécessaire de définir des stratégies.

L’objectif de l’exercice est un travail sur un texte complexe rédigé par les organisateurs où des amendements doivent être proposés. Certains seront adoptés ou rejetés. Ces amendements sont ensuite proposés au vote final sur l’ensemble du texte ce qui constitue la dernière phase de la journée.

La victoire est d’avoir un texte auquel chacun a participé.

Les élèves étaient préparés en amont avec la connaissance de termes précis et spécifiques pour faciliter leur participation à l’exercice.

Ils ont été bien impliqués dans les différents groupes et se sont exprimés devant une centaine de lycéens lors d’un exercice solennel, pédagogique mais toujours ludique.

Ils ont trouvé la journée intéressante et stimulante et comprennent maintenant mieux la complexité des enjeux lors des prises de décisions à l’échelon européen.